Le salaire annoncé à tout employé pendant le recrutement est généralement exprimé en brut et ce n’est certainement pas ce que vous percevez à la fin du mois. Qu’est-ce qui explique cet écart ? Comment savoir à l’avance ce que vous toucherez effectivement à la fin du mois ? Salaire brut, salaire net, voici deux termes bien proches, mais si distinct. On vous éclaire sur le sujet.

Salaire de base : que renferme ce terme ?

On appelle salaire de base la somme prévue par un contrat de travail. Il peut être fixé après une négociation entre l’employeur et l’employé ou suite à une décision de l’employeur. Il peut aussi s’agir du salaire minimum conventionnel (le SMIC hôtelier par exemple). De toute façon, d’une manière ou d’une autre vous en êtes informé avant la prise de vos fonctions. Le salaire de base est généralement obtenu en multipliant la rémunération horaire brute par le nombre d’heures effectuées sur une période (mois, trimestre, année). Ainsi, le salaire peut être mensuel, trimestriel ou encore annuel. Cependant, le salaire de base est à distinguer du salaire brut.

Qu’est-ce que le salaire brut

Le salaire brut correspond au salaire de base auquel on ajoute les avantages de toutes sortes que le salarié perçoit dans l’exercice de ses fonctions. Il prend aussi en compte les éventuelles heures supplémentaires ainsi que les diverses primes que l’employé est susceptible de percevoir. De ce fait, entre le salaire de base et le salaire brut, il peut avoir une grande différence en fonctions des postes occupés et des domaines d’activités. Mais, attention, bien qu’il puisse être très intéressant, le salaire brut n’est pas du tout ce que vous percevez en fin de période (mois, trimestre, année, etc.). Ce que vous obtenez concrètement s’appelle le salaire net.

Et le salaire net alors !

Obtenir le salaire brut en net nécessite de faire quelques calculs. Toutefois, on peut définir le salaire net comme la somme réelle que perçoit le salarié après déduction de tous les types de charges (charges fiscales, charges sociales, quote-part due par le salarié à la société, etc.). Sur la fiche de paie, le salaire net est indiqué par la mention « net à payer ».

Convertir le brut en net : comment faire ?

Pour obtenir votre salaire net, deux choix s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour un convertisseur en ligne qui se charge de vous donner le net en quelques clics à peine. Pour cela, il suffit de rentrer votre montant brut et de choisir votre statut professionnel.

Vous pouvez aussi choisir de faire le calcul de votre salaire net vous-même. Cela nécessite tout de même un petit effort mathématique, mais rien de bien compliqué. La formule varie selon votre statut. Ainsi, on a :

  • Montant brut x 85 % pour la fonction publique ;
  • Montant brut x 78 % pour un salarié non-cadre ;
  • Montant brut x 75 % pour un salarié cadre ;
  • Montant brut x 55 % pour la profession libérale ;
  • Montant brut x 49 % pour le portage salarial.

En effet, pour un salarié-cadre par exemple, le total des charges s’élève à 25 % et pour une personne de la fonction publique, les charges à supporter sont dans l’ordre de 15 %.