Dans le système de la poste, l’affranchissement est le fait de payer le montant de la taxe d’expédition d’une lettre ou courrier destiné à être envoyé. La plupart du temps, cette missive est marquée avec un signe qui permet de l’identifier. Il peut s’agir d’un timbre ou d’une marque postale. Mais au même moment, il peut arriver que l’on remarque dans le lot une enveloppe non affranchie. Qu’est-ce que c’est ? Découvrez les informations à son propos dans cet article.

Qu’est-ce qu’une enveloppe non affranchie ?

Encore connue comme poche de papier non affranchie servant à expédier un courrier, il s’agit tout simplement d’une enveloppe qui ne possède aucun signe à l’instar d’une marque de poste ni de timbre permettant son identification. Cela sous-entend normalement que la taxe requise pour l’envoi de son contenu n’est pas encore payée.

Normalement, il y a des années en arrière, au tout début du système postal, une enveloppe non affranchie stipule au facteur qu’à la livraison, celui qui reçoit la missive est tenu de rembourser les frais d’envoi. Si ce dernier, ne respecte pas cette condition, la lettre est retournée au destinateur et il est tenu de prendre en charge le montant d’expédition, faute de quoi elle sera tout simplement gardée par la poste.

Mais de nos jours, lorsqu’on demande d’envoyer un courrier par une telle enveloppe, cela voudrait dire que le destinataire est celui qui prend en compte le règlement des frais de poste et il a un accord avec la société postale.

Quand peut-on se servir d’une enveloppe non affranchie ?

Elle est d’usage lorsqu’une entreprise recommande expressément à ses clients, ses employés et autres qu’ils peuvent lui envoyer librement des réponses par courrier postal. En effet, cela voudrait dire que cette entreprise possède une localisation <<libre réponse>>.

Il s’agit là d’une option que la poste met à la disposition de ses abonnés (des entreprises en général). Ainsi, si la société à laquelle l’on doit envoyer sa lettre détient une localisation <<libre réponse>>, l’on a la possibilité de faire usage d’une enveloppe non affranchie, c’est à dire que l’obligation n’est plus faite d’y mettre un timbre avant une expédition.

Comment procéder à l’envoi d’un courrier avec une telle enveloppe ?

Pour ce faire, il suffit de faire mention du nom et de l’adresse de la société destinataire sur l’enveloppe tout en prenant le soin d’y ajouter << libre réponse >> en accompagnement d’une suite de chiffres.

Ainsi, l’envoi de courrier avec une enveloppe non affranchie est gratuit pour l’expéditeur/trice. Cela revient donc à l’entreprise qui reçoit, de payer les frais d’affranchissement affrétés à la lettre selon la convention qui la lie à la poste.

À titre informatif, une lettre destinée au président de la République n’a point besoin d’être mise dans une enveloppe timbrée. Il suffit de la poster dans une enveloppe non affranchie.