Dans une entreprise, le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est un indicateur important. Elle montre l’autonomie financière de l’entreprise à court terme et aide à la prise de décision. Nous vous proposons dans cet article de comprendre la notion du BFR ainsi que les différentes interprétations possibles.

Besoin en Fonds de Roulement : qu’est-ce que c’est ?

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) désigne la somme dont une entreprise a besoin pour faire face à ses charges quotidiennes en attendant le recouvrement de ses créances auprès de ses clients. Normalement, l’entreprise doit encaisser des sommes d’argent (créances clients) avant de décaisser pour payer ses charges (fournisseurs, salaires, charges fiscales, etc.). Cependant, très souvent, les décaissements surviennent avant les encaissements, ce qui entraine un décalage de trésorerie. C’est par exemple le cas d’une entreprise qui doit payer ses fournisseurs sous 30 jours alors que ses clients règlent leurs dettes sous 60 jours.

En cas de décalage de trésorerie, une entreprise qui dispose d’une faible autonomie financière à court terme peut opter pour un prêt professionnel ou trouver d’autres solutions de financement afin de réguler la situation. Pour cela, elle peut par exemple augmenter ses capitaux ou encore diminuer ses actifs immobilisés. Par ailleurs, il existe une catégorie d’entreprises qui, généralement, encaisse avant de décaisser. Ce sont les entreprises de la grande distribution où les clients paient au comptant.

Comment calcule-t-on le BFR ?

Il est important de calculer le Besoin en Fonds de Roulement avant le début des activités, car cela permet de savoir à l’avance de combien votre entreprise a besoin pour que son compte reste toujours positif. Néanmoins, il faut reconnaître qu’il est difficile d’être vraiment précis dans l’estimation du BFR. C’est pour cela qu’il est conseillé de se baser sur les données statistiques des entreprises opérantes dans le même secteur d’activité. En outre, si vous ne l’avez pas calculé au début de l’activité, vous pouvez très bien l’évaluer à tout moment.

Le calcul du Besoin en Fonds de Roulement représente la différence entre les actifs circulants de l’entreprise et ses passifs. Selon votre activité, il peut être calculé de plusieurs manières :

  • Formule générale :

Actifs circulants — Passif circulant

  • En cas de vente de produit/marchandise :

Créances (créances clients et autres créances) + Stock — Dettes (toutes dettes non financières)

  • En cas de prestation de services :

Travaux en cours + Encours moyen des créances clients — Encours moyen des acomptes clients

  • Pour trouver le BFR en jours de chiffre d’affaires :

(BFR/chiffre d’affaires annuel HT) x 360

Quelle interprétation faire du résultat du BFR ?

Le Besoin en Fonds de Roulement peut être positif ou négatif. S’il est positif, cela veut dire que l’entreprise ne dispose pas suffisamment de ressources pour alimenter sa trésorerie. Elle doit donc trouver une source de financement ou bien négocier le délai de paiement auprès des fournisseurs. Lorsque l’indicateur est négatif, ce qui est d’ailleurs souhaitable, cela signifie que les ressources de l’entreprise lui permettent de payer ses charges usuelles, elle a donc une bonne autonomie financière. Dans certains cas, le Besoin en Fonds de Roulement peut être égale à 0. Cela n’est ni bon, ni mauvais. En effet, l’entreprise n’a pas une grande marge de manœuvre, elle peut juste faire face aux charges courantes.