L’auxiliaire de puériculture est un professionnel dont la mission principale est de s’occuper de nourrissons. En crèche ou dans les haltes-garderies, l’auxiliaire de puériculture a en charge les soins quotidiens des nouveau-nés et des jeunes enfants. À travers cette fiche, découvrez toutes les informations relatives à ce noble métier et les différentes opportunités qui pourraient s’offrir aux auxiliaires de puériculture.

Description du métier d’auxiliaire de puériculture

De façon générale, l’auxiliaire de puériculture est un professionnel des soins infantiles. Elle a pour mission principale de donner des soins ordinaires aux nourrissons ou à de jeunes enfants. Les tâches quotidiennes de l’auxiliaire de puériculture sont : la pèse des enfants, la prise de mesure, les change, l’admission de la toilette et la préparation des biberons. Par ailleurs, elle joue un rôle de conseillère pour les mères dans la gestion quotidienne de leur nouvelle vie de maman.

L’emploi pour auxiliaire de puériculture vous permet d’exercer dans différents milieux :

  • Hôpital ou maternité: à l’hôpital ou à la maternité, l’auxiliaire de puériculture est chargé des soins courants aux bébés ;
  • Centre PMI (Protection maternelle et infantile): elle est chargée d’accueillir les couples qui se préparent à être parent ainsi que les nouveaux parents ;
  • Crèche : dans ces établissements dédiés à la petite enfance, l’auxiliaire de puériculture a pour mission d’organiser le quotidien des enfants en dehors de leur domicile. Pour cela, elle doit suivre le rythme et les besoins de chaque enfant.

Quel que soit l’environnement dans lequel elle évolue, l’auxiliaire de puériculture se charge de l’entretien et du matériel de soin et ludique des enfants.

Les qualités indispensables au métier d’auxiliaire de puériculture

Les offres d’emploi pour auxiliaire de puériculture sont nombreuses. Cependant, la profession exige du professionnel certains préalables. En effet, pour exercer le métier d’auxiliaire de puériculture, certaines qualités et compétences sont indispensables.

En tant qu’auxiliaire de puériculture, vous devez faire preuve de patience, de douceur et avoir un équilibre psychologique irréprochable. Étant donné que vous aurez pour charge de jeunes enfants et de nouveau-nés, il est primordial d’avoir les prédispositions adéquates pour vous substituer aux parents. L’AP doit avoir un esprit d’initiative afin de créer des activités ludiques au profit des enfants à sa charge.

De même, l’auxiliaire de puériculture doit avoir un caractère bienveillant qui lui permet d’être un soutien pour les parents. Pour cela, il lui faut avoir un sens de responsabilité, de rigueur et de l’attention.

Salaire de l’auxiliaire de puériculture

En évoluant dans la fonction publique territoriale ou hospitalière, le salaire de base de l’auxiliaire de puériculture est défini en fonction du grade et de l’échelon. Il peut varier entre 1537 € et 2183 € par mois. Outre cette rémunération, d’autres primes et indemnités peuvent s’ajouter. En revanche, dans le secteur privé, son salaire peut aller au-delà de cette grille salariale.

Évolutions possibles

L’auxiliaire de puériculture peut, en fonction de son expérience professionnelle, aller au concours d’entrée en Institut de formation en soins infirmiers, au concours d’entrée en formation d’éducateur de jeunes enfants ou encore devenir aide-soignante.

Diplômes nécessaires pour l’exercice du métier d’AP

Le cursus est accessible sans diplôme préalable pour les 17 ans révolus. Cependant, il vous faudra présenter un dossier et passer un entretien.

Le dossier est un élément de base pour la sélection. Il permet de faire l’évaluation de vos capacités et de l’intérêt que vous nourrissez pour le métier. À la suite de l’étude de dossier suivra l’entretien devant un jury professionnel.