Parmi les différentes techniques de marketing qui existent, une pratique a connu un développement spectaculaire depuis l’avènement de l’internet. C’est le marketing sensoriel. Vous avez certainement déjà entendu parler de cette méthode. En effet, face à la concurrence du commerce qui devient de plus en plus féroce, les entreprises sont obligées de mettre en place des stratégies qui sortent parfois de l’ordinaire pour attirer les clients et les garder satisfaits. Vous êtes à la quête de nouvelles manières pouvant vous permettre de toucher vos visiteurs, d’impacter favorablement leurs perceptions, jugements et comportements ? Cet article est le vôtre.

Définition du marketing sensoriel

Le marketing sensoriel inclut toutes les stratégies marketing visant à « utiliser les facteurs d’atmosphère du point de vente afin de susciter, chez le consommateur, des réactions affectives, cognitives et/ou comportementales favorables à l’acte d’achat ». En d’autres termes, cette technique consiste à charmer un ou plusieurs sens du client afin d’influencer positivement son comportement d’achat. La stimulation des sens se fait essentiellement au niveau du produit, du service ou du point de vente. Le visiteur étant plongé dans une expérience mémorable se retrouve dans un climat de confiance, ce qui optimise la probabilité d’achat. Les sens à l’honneur en termes de marketing sensoriel sont : l’ouïe, le toucher, l’audition, l’olfaction et le goût.

Comment ces sens sont-ils exploités par le marketing sensoriel ?

sensoriel marketing

Comme on le disait, cette technique de marketing révolutionnaire fait intervenir un ou plusieurs des 5 sens du consommateur.

Nous découvrirons dans cette section comment les enseignes les utilisent pour réveiller les sens des visiteurs et créer un lien affectif avec leur marque :

  • le marketing visuel : en matière de marketing, la vue est le sens le plus sollicité chez le consommateur. C’est le premier élément qui permet à l’individu de prendre contact avec le produit ou le point de vente. Par conséquent, il faut bien choisir les couleurs, les formes, avoir un bel aménagement pour mieux charmer le consommateur. Pour ce faire, il est conseillé de collaborer avec des graphistes, des designers ou des agences de communication ;
  • le marketing olfactif : si vous êtes spécialisé dans la commercialisation de produits d’hygiène et de beauté, mais aussi de produits alimentaires, ce type de marketing vous sera indispensable pour attirer les clients. Qui n’a jamais senti l’odeur de frites en passant devant un McDonald’s ? Par ailleurs, d’autres marques créent aussi des ambiances olfactives uniques, par le biais d’aérosols pour mettre leur clientèle dans un climat de bien-être ;
  • le marketing sonore ou auditif : il consiste à diffuser de la musique ou de messages agréables. Plusieurs études ont prouvé que dans un environnement commercial, la musique d’ambiance a des influences cognitives et comportementales considérables sur la clientèle ;
  • le marketing tactile : Le client a besoin d’essayer le produit pour mieux juger de sa qualité. Les entreprises de textile sont particulièrement visées dans ce sens. Quand on désire acheter une lingerie par exemple, le fait de la toucher permet de palper sa finesse et sa douceur. Cela aide à se décider rapidement ;
  • le marketing gustatif : la dégustation est une monnaie courante chez les marques de fabrication de produits alimentaires. Elle permet aux consommateurs de découvrir leurs produits et les pousse à l’acte d’achat s’ils apprécient le goût.

Sachez que les plus grandes marques (Coca-Cola, Apple, Mercedes, etc.) ont bâti leur réputation grâce au marketing sensoriel. Il serait vraiment dommage de ne pas en profiter également.